Bob

1. CRÉATION

Ce chapeau est l’une des premières créations méson.
création d'un bob upcyclé avec une serviette de bain


Septembre 2020, dans l’atelier de céramique de Frédérique, la sœur de Thaïs, nous décidons de créer un couvre-chef en essuie. Notre cœur balance entre un bob ou une casquette de tennis (visère). Finalement c’est le plus couvrant-chef des deux qui gagne la bataille.

bob créé avec l'essuie de mon enfance

Des bobs, nous en avons cousu une petite quinzaine mais il se trouve que c’est le premier bob, réalisé avec un essuie de notre enfance qui restait notre favori. C’est un peu comme la cuisine, la première fois notre gâteau est très réussi puis les fois suivantes il est compliqué de le réaliser aussi bon. Mais on a retrouvé la recette parfaite maintenant !

 

2. TISSU

"Où existe-t-il des serviettes de bain en grosse quantité qui sont jetées ?". Pour chercher notre matière première "déchet" nous avons d'abord contacté des hôtels à Bruxelles. Nous remarquons assez vite que ceux-ci ont des partenaires qui gèrent leur linge. Après quelques journées de mails et de recherches FBI pour trouver notre fournisseur idéal, nous rencontrons Lionel qui travaille chez Blycolin. Blycolin est une entreprise située à Lier, près d’Anvers, qui s’occupe notamment de la gestion de linge des hôtels et centres de bien-être. Bien évidemment, l’entreprise ne peut pas se permettre de proposer du linge usées, tachées ou pourvues d’un ou plusieurs petits trous à ses clients. C’est là que nous décidons de lui donner un autre objectif de vie, vous donner du style et vous protéger du soleil. 

Il est important de se rendre compte faire de l'upcycling, c'est un énorme travail de tri, c'est localiser la moindre tache, le moindre défaut. Nous avions un peu sous-estimé le temps que cela nous prendrait d'inspecter chaque serviette une par une... C'est un travail tatillon.

3. LA TAILLE

Le premier bob créé était assez grand et pour la plupart des têtes risquait de s’envoler en cas de rafale. Si vous avez un grand bob, il s’agit du premier prototype réalisé. Pour le bob medium, CiLab (notre atelier) a rétréci le tour de tête pour garder le bob et la tête sur les épaules. Les propriétaires de bobs médiums, ne vous inquiétez-pas ! La taille de votre tête ne détermine pas votre intelligence. Comme beaucoup de choses, tout est une question d’organisation (du cortex, du mésencéphale, du cervelet tout ça). L’éléphant a 2,5 fois plus de neurones que l'humain. Bref. C’est pas la taille qui compte. 
 

4. LA DOUBLURE

Le bob est la seule pièce avec le sans manche qui n’est pas 100% upcyclé. La doublure vient du Portugal : 65% de coton recyclé et 35% de coton vierge. Il est possible que le coton recyclé vous fasse des petites surprises, un petit fil argenté ou rose fluo. Nous avons cherché des solutions pour éviter d’acheter la doublure en dehors de la Belgique. Malheureusement, nous avons découvert que les fournisseurs belges que nous avions contactés, faisaient venir leur tissu d’Espagne… Nous avons donc fait le choix de prendre un coton recyclé directement réalisé au Portugal et ainsi avoir un contrôle plus important, en attendant de trouver une solution plus locale et upcyclée.

5. PRODUCTION

Le bob est découpé, assemblé et étiqueté à Malines. Ce que nous avons découvert à Malines c’est CiLab, un atelier de couture spécialisé dans l’upcycling. Nous y rencontrons Sibille, Shawkat et Jan. Jan est un spécialiste de l'économie circulaire et du développement durable, Sibille est la créatrice de Joseffa, une marque de pyjamas upcyclés. C’est avec elle que nous avons de longues discussions sur les produits et c’est Shawkat qui s’occupe de la couture ensuite. Shawkat vient d’Alep en Syrie, sa maman était une grande couturière et lui a appris le métier dès l'âge de quatre ans.

atelier spécialisé en upcycling à Mechelen

Pour résumer :

Composition serviette de bain : Coton mais peut contenir jusqu'à 10% de polyester.

Composition doublure : 65% coton recyclé, 35% coton vierge

Résumé de mes trajets : Le début de mon aventure commence en voiture de Anvers à Bruxelles, ensuite je me repose quelques semaines chez Annabelle pendant que mes créatrices font des allers-retours en train entre Bruxelles et Malines pour peaufiner mon prototype. Une petite partie de moi est créée sous le soleil du Portugal mais cette relation longue distance est très temporaire. Ensuite nous nous rejoignons à Malines, moi, ma doublure et les étiquettes en coton créées au Pays Bas. Je retourne à Bruxelles où je suis confortablement installé dans une boite recyclée pour venir jusqu'à toi. Que notre aventure commence !

1 commentaire

Génial ces infos sur la fabrication des produits! Instructif et rigolo :-)

Charles&Manon de Brabandere 15 septembre 2021

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés